Sera-t-il aussi fiable qu’en 2017 ?