L’Autrichien est moins compréhensif que Wolff